Cette semaine Bidouillette nous a lancé un nouveau défis.Photographier 4 modéles d'éclairage public 

Bon... A première vue, ça peut sembler facile...

Normalement il y en a partout, et il doit bien y avoir des modéles différents... 
Je vais me sortir un peu, et dans un rayon de 500 mètres...   c'est du gâteau...  

                                                             mini2_9189597titi_clin_d_oeil_gif

 

                     C'est ce que je croyais...

                   mais...dyn008_original_400_457_gif_2666720_c0904e5c5faa2b109ef7b48f42bcde0foups...


Vous allez voir la suite...

Maintenant vous le savez, je vis dans une petite ville hongroise, au beau milieu de la grande plaine "la Puszta",qui est entre le Danube et la Tisza...

La Hongrie compte a peu près 10 millions d'habitants. C'est un petit pays, plein de couleurs, mais il faut savoir que les hongrois ont eu à subir plus de 50 ans de régime communisme (1945-1989), avec  1956 qui est la première tentative d’une nation entière pour se débarrasser du communisme. Le 4 novembre 1956, les chars soviétiques écrasent l'insurrection, faisant environ 50 000 victimes et quelque 200 000 réfugiés vers l’Europe de l’Ouest.

Il faut comprendre ce que représentent ces années sombres pour regarder le pays d'aujourd'hui, et savoir qu'il faut aux hongrois, rattraper 50 ans d obscurantisme alors que le monde occidental  continuait d'évoluer.


Revenons à notre éclairage publique...

Cet après-midi, grand soleil, un temps idéal pour faire quelques photos et , bien sur, trouver de jolis lampadaires.

Donc en route... en_route  Les vieux os se mettent en place,avec quelques craquements,

mais on marche...images__2_


Premier lampadaire...

                               PICT0025  

Le lampadaire n'est pas vraiment joli... Mais le bâtiment qui est derrière,  c'est l'ancienne maternité. Des générations de bébés sont venus naître  ici. Maintenant, restrictions budgétaires obligent, c'est devenue une maison pour les personnes à la retraite.

Et de repartir à la recherche de lampadaires...  il m'en faut encore trois, et plus jolis que celui là...quand même...                 club_de_marche

Et celui ci, je ne devais pas le rater...

il n'est pas spécialement joli, quoique,par rapport au dernier vu, il y ai un léger mieux...

Mais il fallait le trouver au milieu de son arbre...

PICT0026

 Il n'éclaire pas grand chose, enfin si, il éclaire son arbre....

et toute contente de mon deuxième lampadaire, me voila repartie à la recherche du troisième du même nom... .marche_a_pied 



 Je commence a tourner en rond, car il n'y a pas une grande diversité de modèles, Szabadszállás est une petite ville ... toute petite et les moyens sont proportionnels à la taille...

la petite promenade de santé avec 4 photos faciles...562686781

se rallonge...et devient plus compliquée.



Une idée... devant la mairie ... il doit bien y en avoir devant la mairie...

                                   PICT0029 

Ouiiiii il y en a un... mais aussi vilain que celui de la maison de reraite...

zut


Ne nous laissons pas décourager ... repartons... randonneurs12

et il devient de plus en plus difficile de trouver un lampadaire digne de ce nom... voyons voir dans cette rue

Hé ben, en voila un tout aussi vilain que les autres...PICT0033

 si, si en haut, à  gauche, au milieu des fils éllectriques et téléphoniques...

Bon la maison elle, est typique des maisons paysannes de la région... c'est une tanya avec toit en chaume et les murs en vályog.

Mais... ça y est...il y en a quatre de lampadaires...!


D'accord ils ne sont pas beaux ,mais j'ai bien marché plus d'une heuregif_fatigue1 

Je vais me faire une super sieste rien que pour récupérer...

Y a pas a dire... Bidouillette, tu nous fait marcher

1d2a52a6

Ceci est un commentaire qui me fut envoyé par Phare Caché...

C'est espiègle, un lampadaire hongrois.
Bravo Falby ! On sent bien, dans ton reportage photographique, que les lampadaires de Szabadszallas n'ont pas été coopératifs. On dirait même qu'ils se sont ingéniés à t'éviter. Certains se fondaient dans des murailles hideuses cependant que d'autres se déguisaient en poteaux téléphoniques... pas facile de les débusquer d'autant plus qu'ils ne se regroupent pas, comme chez nous, en alignements majestueux le long de nos boulevards et de nos esplanades. Il y a peut-être une ruse pour les obliger à se montrer : fais ton reportage la nuit !