20 août 2010

Elle et Il ont du mal a dormir


Bon aujourd'hui il fait beau et tout va bien, j'essaie toujours d'attraper cette garce de poule d'eau quia fait son nid au milieu de l’étang ,et même a la nage je n'yPoule_d_eau 

poulet

arrive pas encore.

.. Mais  ça ne saurai tarder. Je m'entraîne un maximum.


Sur Son ordinateur il y a beaucoup de fils noirs ,Elle est pratiquement intenable, Elle pense qu'on va mordre dans tous ses fils, les prenant pour des queues de souris ... elle exagère toujours ...quoique ... enfin ...

Impossible de s’approcher de la table ou Elle a posé ce machin qui ronfle...parce qu'il en fait du bruit, son ordinateur, si elle ne l entend pas moi je l entend et je vous images__4_le dis ça ne ronronne pas car ce n’est quand même pas une machine qui va mieux ronronner que nous les chats...


Tout ça pour vous dire qu’Elle s’amuse bien ... et nous, nous l’observons ... histoire de savoir a quoi sert tel ou tel bouton...on ne sait jamais...


 Bon je retourne me baigner dans l’étang car il commence a faire chaud...


 

Idefix lui fait une petite sieste sous la vigne.  Il faut  dire qu'il a tellement fait la fête cette nuit et surtout il3177_chat_saute fait beaucoup de sport ... Des essais de saut en longueur...Depuis le haut de l’armoire jusque sur le bureau ... Tout ça sans élan, en vol plus ou moins plané au dessus du lit ou Ils dormaient... bon, il y a eu quelques ratés, sur le lit... 707876449176_jpgEnfin, plutot sur Eux...Qui dormaient ... Et après, Ils ne dormaient plus... mais pour mon frère,  c’est le sport...

Il fait vraiment chaud je retourne nager coup de patte presque amical aux chats des environs et a bientôt 

Falbala

Posté par Falby à 09:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


17 août 2010

je bavarde, je bavarde...

 

Alors c est bon...?

même baveux...!

un bisou...?

 Y a pas a dire, dans une famille ”soudée”, ça compte et c est agréable de se sentir aimé...

 

Il semblerait que la canicule se soit calmée, c est a dire que nous sommes dans des températures raisonnables pour la saison, 30, 31 degrés prévus, mais les incendies font rage a 50 km de nous il y en un qui a un front de 5km dans des bois non entretenus et sur un sol très très sec.

Lorsque je vois ce qu'il ont du faire pour sauver nos jeunes arbres, je pense que la catastrophe ne doit pas être loin. Plus de fruits régionaux sur le marché, les pastèques sont immangeables, les pêches ont séchées sur les arbres,les tomates aussi et nous n avons pas de salade verte etc, mais moi je m en fiche je n aime que le thon entier en boite, mais pas a l huile ,ça fait grossir, le problème c est qu'ils ouvrent une boite de thon et la mélange a leur salade... pouaaah...repas_chat


Mais il n y a plus de salade... alors ils n ouvrent plus de boite de thon...


 

Comme quoi, même l écologie nous touche aussi, nous  les chats et pas comme nous aurions pu le croire a notre avantage du style "prolongation de nos douces siestes" mais ce peut être bien plus...dramatique... être prive de thon... 1114191074833


Cher Garfield, je me dois d aller surveiller ce qu'Il est entrain de faire, car Il commence a repeindre l'extérieur de la maison, en général il se débrouille bien mais je vais approcher le bout de ma patte près du mur , histoire de vérifier que la couleur me plaît.

Cher Tonton Garfield ayez la gentillesse de faire un énorme bisou baveux et collant a votre humain rose sans poil, comme il a l air de les apprécier... C'est un humain... je sais qu'on s y fait a force de vivre avec ces trucs la ... Je compte sur vous aussi pour d un revers de patte bien applique lui remonter le moral s il le faut.

 

A très bientôt

Patte de velours

Falbala

 

 

 

 

Posté par Falby à 12:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

serge Reggiani

Le titre est "petit Simon"

écoutez ICI

ou là...

Maintenant je vous mets le texte :

Lisez le bien jusqu'a la dernière ligne...


Le temps, petit Simon,
Où tu m'arrivais à la taille
Ça me semble encore tout à l'heure
Mais déjà, tu m'arrives au cœur
Pour toi commence la bataille

Le temps, petit Simon,
Que je te fasse un peu l'école
Me semble venir aujourd'hui
Redonne-moi de cet alcool
Que je te parle de la vie

Tu verras
Les amis ne meurent pas
Les enfants ne vous quittent pas
Les enfants ne vous quittent pas
Les femmes ne s'en vont pas

Tu verras
On rit bien sur la Terre
Malbrough ne s'en va plus en guerre
Il a fait la dernière
Tu verras

Et puis, petit Simon,
Chez nous, personne ne vieillit
Nous sommes là et ne crois pas
Que nous partirons d'aujourd'hui
Pour habiter dans autrefois

L'amour, c'est tous les jours
Qu'on le rencontre dans la vie
Et rien ne passe et rien ne casse
Redonne-moi de l'eau-de-vie
A peine, à peine, voilà, merci

Tu verras
Les amis ne meurent pas
Les enfants ne vous quittent pas
Les femmes ne s'en vont pas

Tu verras
On rit bien sur la terre
Malbrough ne s'en va plus en guerre
Il a fait la dernière
Tu verras

Les femmes infidèles
On les voit dans les aquarelles
Elles vous querellent sous les ombrelles
Dans la vie, ce ne sont pas les mêmes
Elles nous aiment, elles nous aiment

Un homme, petit Simon,
Ce n'est jamais comme un navire
Qu'on abandonne quand il chavire
Et tout le monde quitte le bord
Les femmes et les enfants d'abord

Tu verras
Les maisons ne meurent pas
Les idées ne vous quittent pas
Le cœur ne s'en va pas

Tu verras
Tu va suivre en beauté
Les chemins de la liberté
Tu vivras tu verras
Comme moi

Le temps, petit Simon,
Où tu m'arrivais à la taille
Ça me semble encore tout à l'heure
Mais déjà, tu m'arrives au cœur
Pour toi commence la bataille

Alors, petit garçon,
Moi qui t'aimais, toi qui m'aimais
Souviens-toi que ton père avait
Une sainte horreur du mensonge
Une sainte horreur du mensonge

Posté par Falby à 12:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]